La pratique du yoga et ses effets sur la concentration des enfants

Pour un enfant du 21e siècle, il est difficile, voire impossible, de se concentrer sur une seule pensée ou activité. Le monde dans lequel nous vivons, rempli de stimuli de toutes sortes, nous transporte sans cesse d’un endroit à l’autre. Les plus jeunes, dont l’esprit est en pleine effervescence, sont plus vulnérables à ces distractions. Un activite saine pour les aider à se concentrer, sans brider leur curiosité, est la pratique du yoga.

Nos vies tournent à plein régime et nous sommes habitués à un rythme accéléré qui laisse peu de place aux soins du corps et de l’esprit.

L’information qui nous entoure stimule nos sens 24h/24 et 7j/7, il est normal de sentir que la tête est surchargée. Bien que l’enfance soit le moment idéal pour recevoir et traiter de nombreuses nouvelles informations, la terre où ces graines seront semées doit être la plus appropriée, sinon la culture de la pensée est affectée. La pratique du yoga chez l’enfant collabore à la préparation de ce terrain, et par un de ses bienfaits, la concentration, cette culture est donnée dans de meilleures conditions.

Chaque famille peut décider d’inclure le yoga dans son mode de vie, mais qu’en est-il des écoles ? L’un des espaces où une plus grande concentration est nécessaire se trouve dans la salle de classe. Bien qu’il existe de nombreuses activités, à l’école et parascolaires, visant le développement physique et intellectuel des enfants, la pratique du yoga en classe peut être la clé d’une meilleure performance.

L’école que nous connaissons, où l’on enseigne aux enfants à s’asseoir à leur bureau et à faire leurs devoirs à la maison, peut être très stressante. S’efforcer de rester immobile en classe et de s’organiser pour mettre à jour ses devoirs s’appelle “facile” pour un adulte qui l’a vécu, mais pas pour un enfant. Inclure quelques minutes de yoga dans votre horaire régulier de cours peut aider à réduire les effets précoces et nuisibles du stress, comme le souligne Nayali Nateras, professeur de yoga expérimenté du Mexican Yoga Institute.

Des études des professeurs Edward Mcauley et Neha Gothe de l’Université de l’Illinois révèlent que 20 minutes de yoga ont des effets immédiats sur les zones du cerveau liées à la capacité de maintenir la concentration, ainsi que de recevoir, retenir et utiliser les nouvelles informations.

D’autre part, l’ONG Bent On Learning, qui se consacre à l’enseignement du yoga dans les écoles publiques de New York, a recueilli des données sur l’évolution positive des attitudes envers les pairs et envers eux-mêmes chez 88 % des enfants.

Bref, qu’une pratique dont les bases sont dans la conscience du moment présent, ici et maintenant, soit incluse dans les activités régulières des écoles, est un outil très utile pour un meilleur développement des élèves et des enseignants, qui pratiquant dans leur espace commun peuvent obtenir ensemble plus et de meilleurs résultats.

Donner aux enfants des outils pour se calmer et assouplir leur esprit et leur corps est une façon de les préparer, non seulement en classe, mais aussi pour la vie qu’ils auront plus tard par eux-mêmes. C’est une façon de collaborer à la formation d’êtres humains plus capables d’habiter un monde aussi varié et agité que le nôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *